LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN POURSUIT SON ENGAGEMENT DANS LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES AVEC L’ASSOCIATION « DU CÔTÉ DES FEMMES »

Ce 25 novembre, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes soutenue par l’Organisation des Nations Unies, la Fondation Paris Saint-Germain renforce son engagement et lance un nouveau programme en collaboration avec l’association Du Côté des Femmes. Partenaire de la Fondation des Femmes, l’association Du Côté des Femmes accueille et accompagne des femmes victimes de violences qui sont contraintes de fuir leur domicile avec leurs enfants et qui se retrouvent sans toit ni ressources. Ce nouveau programme s’inscrit dans la continuité de la coopération initiée entre les deux Fondations depuis plus d’un an, et qui s’est intensifiée à partir du premier confinement.

 

Afin de continuer à venir en aide et à améliorer le quotidien des femmes victimes de violences conjugales et de leurs enfants pendant ce second confinement, la Fondation Paris Saint-Germain mettra à disposition ses éducateurs dans l’un des centres d’accueil d’Île de France de l’association Du Côté des Femmes.

A partir du 7 décembre, les éducateurs proposeront un programme sur mesure d’activités sportives et éducatives pour les femmes et leurs enfants, à raison de 3 fois par semaine sur le reste de la durée du confinement puis un jour par semaine jusqu’à fin août 2021. Dans un objectif de pérennisation, ce programme est amené à être reconduit par la suite. Ce dispositif fait écho à celui qui avait déjà été mis en place à la suite du premier confinement avec l’association Union Régionale de la Fédération Nationale Solidarité Femmes (URSF) qui gère le numéro d’écoute du 3919, et qui avait prouvé son effet bénéfique sur le moral des quelques 64 femmes et 84 enfants accueillis.

 

Brigitte Chabert, Présidente de l’association Du Côté des Femmes et de l’URSF déclare : « Depuis le premier confinement, les violences conjugales ont été aggravées de 40% par rapport à l’année habituelle. Face à ce dur constat, nous avons su mettre en urgence à disposition des familles fuyant leur domicile des hébergements de transition. L’engagement de la Fondation Paris Saint-Germain à nos côtés depuis la première heure a été très importante pour nous. Le travail des éducateurs auprès des femmes et des enfants s’est avéré extrêmement précieux lors de leur première intervention avec l’URSF l’été dernier. Nous sommes ravis de pouvoir remettre en place ce dispositif d’accompagnement qui leur permettra de sortir de leur quotidien et qui participera à leur reconstruction. »

 

Sabrina Delannoy, Directrice adjointe de la Fondation Paris Saint-Germain ajoute : « Nous sommes heureux de pouvoir inscrire dans la durée notre collaboration avec la Fondation des Femmes et ses associations partenaires telles que Du Côté des Femmes. Ce programme permettra aux femmes de prendre part à des activités sportives comme de la gymnastique douce, du yoga, de la relaxation, alors que les enfants pourront participer à des activités éducatives et ludiques ou encore bénéficier d’une aide aux devoirs. Notre objectif est d’apporter une touche d’humain au cours de cette période extrêmement difficile psychologiquement pour ces familles, de les aider à se reconstruire et à retrouver confiance en elles. » 

 

L’histoire entre la Fondation Paris Saint-Germain et la Fondation des Femmes dure depuis plus d’un an. En novembre 2019, les joueuses du Paris Saint-Germain Irene Paredes et Arianna Criscione avaient participé à la Nuit des Relais, la course contre les violences faites aux femmes, organisée sous l’égide de la Fondation des Femmes. Pendant le premier confinement, la Fondation Paris Saint-Germain, avait - en plus de la mise à disposition de ses éducateurs - effectué des dons financier et matériel (vêtements, chaussures, jouets..) à la Fondation des Femmes. Deux joueuses internationales françaises – Kadidiatou Diani et Perle Morroni – s’étaient également impliquées comme porte-voix. Sur leurs réseaux sociaux personnels, celles-ci avaient relayé les numéros et contacts d’urgence : le 3919, le tchat commentonsaime.fr ou encore l’application App-Elles.

 

La Fondation Paris Saint-Germain rappelle les numéros d’appels d’urgence :

  • le 3919 est le numéro national de référence d'écoute téléphonique et d'orientation à destination des femmes victimes de violences
  • le 119 est le service national d’accueil téléphonique de l’enfance en danger, pour dénoncer tous les types de maltraitance envers les enfants